Afrique – Chine : un record commercial

Il y a un peu plus de deux mois, le ministre chinois du Commerce déclarait que les échanges sino-africains devraient certainement dépasser la barre des 100 milliards de dollars américains en fin 2010. Aujourd’hui, c’est chose faite. Du 1er Janvier au 30 Novembre 2010, le commerce entre la Chine et les pays africains s’est chiffré à 114,8 milliards de dollars, soit une augmentation plus de 40% par rapport à l’année dernière durant la même période, des estimations publiées jeudi dans un rapport officiel. Un record.La puissance asiatique, au travers de plus de 1500 compagnies, a investi, moyennant notamment un accès facilité à l’exploitation du sol ou du sous-sol, dans divers secteurs en Afrique : commerce, bâtiments et travaux publics, agriculture, mines, produits manufacturés, … .Heureuse du succès de sa coopération avec le continent noir, la Chine ne compte pas s’arrêter en aussi bon chemin. Ainsi, dans le récent rapport, elle exprime le vœu de l’amplifier afin d’en diversifier les axes et, ce, toujours dans une logique « gagnant-gagnant ». Le divorce ne semble donc pas poindre à l’horizon.Néanmoins, certains faits discréditent les bonnes intentions chinoises. On pourrait citer l’indifférence de la Chine devant les régimes non démocratiques au nom de la non-ingérence. Cela s’est, une fois de plus, manifesté par sa prise de position dans l’actuelle crise ivoirienne. En outre, les chinois, habitués à travailler avec une main d’œuvre composée en grande partie de compatriotes, s’attirent, de plus en plus, les foudres des autochtones africains. En tout cas, les Etats africains devraient prendre comme exemple la croissance de la Chine dont l’un des secrets réside sûrement dans une gestion rigoureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.