Côte d’Ivoire : révision du contrat Bolloré

Côte d’Ivoire révision du contrat BolloréLa Côte d’Ivoire a revu son contrat avec le groupe Bolloré, le gestionnaire du terminal à conteneurs du port d’Abidjan, à Paris (France). L’Etat ivoirien voulait que son partenaire français diminue le prix de ses prestations et l’a obtenu après les négociations durant 24 heures. Le groupe Bolloré est présent dans la capitale économique ivoirienne depuis 2004. Cette année-là, il avait signé avec le gouvernement un contrat gré à gré pour gérer et exploiter le terminal à conteneurs d’Abidjan pendant 15 ans. Ce contrat est toujours valable jusqu’aujourd’hui. Mais, il a suscité de vives critiques de la part de plusieurs observateurs. Cette tension s’est apaisée seulement quand le groupe français a commencé à investir sur la plateforme portuaire. Entre son arrivée et 2009, Bolloré a injecté 72 millions de dollars US dans ce terminal. D’après son premier engagement, il devait normalement n’investir que 51 millions de dollars US. Ce surplus a contribué à redorer son blason. Entre 2009 et 2013, le gestionnaire français a décidé à nouveau d’investir 72 millions de dollars dans le port d’Abidjan. Néanmoins, l’Etat n’était pas pleinement satisfait du contrat. Peut-être que le changement à la tête du pays y est pour quelque chose.

Selon certains membres du gouvernement présents lors des discussions, il y a des aménagements importants dans le contrat. Les mêmes sources ont apporté une précision : la révision touchera les coûts fixés par le groupe Bolloré sur le port. Cette baisse ne devrait pas trop peser sur le chiffre d’affaire du groupe Bolloré. En 2012, les exportations et les importations ont beaucoup augmenté. De 540 000 conteneurs EVP en 2010, le port a abrité 600 000 conteneurs EVP cette année. Durant la même période, Bolloré a réalisé un chiffre d’affaire d’environs 30,5 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.