Cameroun : la croissance continue

Les prévisions sur la croissance du PIB camerounais tablent sur une valeur de 5% pour l’année prochaine. C’est une mission du fonds monétaire international, FMI, qui a annoncé la nouvelle. Pour les représentants de l’institution de Bretton woods, cette croissance s’inscrit dans la logique de consolidation de l’économie du pays, ce dernier ayant fait les frais de la crise mondiale en 2008. La reprise bien que timide a débuté en 2011 avec 4.2% de croissance, suivis d’une hausse pour l’année en cours qui s’établira à 4.7%. Lors de la conférence de presse tenue vendredi dernier, un membre de la délégation a affirmé que le Cameroun s’en sort relativement bien, au regard de la croissance mondiale qui a été revu à la baisse. Cette hausse dans l’économie du triangle de l’Afrique centrale résulte de l’évolution de la production pétrolière qui devrait passer de 63000 barils par jour l’année dernière à 90000 barils par jour à la fin de cette année. Cependant l’institution rappelle que la performance de Yaoundé reste en dessous de la moyenne générale de l’Afrique qui s’est maintenu à 5.3% sur l’année dernière et l’année en cours. Aussi sur le plan microscopie cette croissance se dilue par l’évolution démographique qui est d’environ 2%, ramenant ainsi le PIB par habitant à 0.3% contre une moyenne africaine bien plus forte, 2.9%. Le drame actuel dans la production locale reste le déclin de l’activité agricole qui a perdu de son envergure d’antan.

Globalement l’avis du FMI demeure positif pour cette Afrique en miniature, son niveau d’endettement est faible, représentant moins de 16% du PIB pour cette l’année. Le taux d’investissement et la subvention publique pour l’énergie suivent la même tendance avec respectivement 6% et 3%. D’autre part l’inflation a été contenue à 3% depuis l’année dernière, ce qui témoigne d’une maitrise de l’économie réelle du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.