Togo : améliorer le climat des affaires

La Banque Mondiale a décidé d’octroyer un financement au Togo afin de soutenir l’amélioration du climat des investissements. Bien que ce pays ait avancé dans le récent classement Doing Business 2013, il reste des réformes à opérer. C’est le Conseil National du Patronat togolais (CNP) qui a répandu la nouvelle : la Banque Mondiale a déboursé 3 millions de dollars pour favoriser un meilleur climat des affaires. Ce financement entre dans le cadre d’un budget beaucoup plus conséquent. En effet, l’institution de Bretton Woods est carrément entrain de mener un projet de réformes du climat des investissements au Togo. La même initiative comprend également d’autres volets, dont le développement des capacités entrepreneuriales et le soutien à la création d’une nouvelle zone franche. Ainsi, la Banque Mondiale a réservé une enveloppe de 13 millions de dollars américains à cet effet. Ce projet prendra normalement fin en décembre 2016. Ce soutien tombe quelque peu à pic, le rapport Doing Business 2013 venant d’être publié. Sur ce classement, le Togo, 156è, a gagné 6 places par rapport à l’an dernier. N’empêche, il siège toujours dans les bas-fonds de cette hiérarchie. Et, cela reflète la réputation de l’Etat. Pour preuve, certains facteurs semblent décourager les investisseurs à venir s’établir au Togo : parmi ceux-ci, il y a la longue durée que prend la création d’une entreprise. A cela s’ajoute l’harassante procédure d’enregistrement des propriétés. Tout cela est incompatible avec les ambitions actuelles du Togo. Le gouvernement veut faire du pays la première destination des investissements dans la sous-région ouest-africaine.

C’est dans cette optique que le projet de création de la zone franche se développe. A ce propos, la Banque Mondiale a dû enjoindre les autorités à revisiter son statut. Ce, afin qu’elle soit plus compétitive dans le contexte régional. De son côté, le gouvernement a également demandé la rédaction d’un nouveau code d’investissement. De cette manière, des conditions avantageuses en matière d’exportation et d’établissement d’entreprises seront adoptées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.