Afrique de l’Ouest : Bank of Africa réussit son emprunt obligataire

Le mois dernier, cinq succursales ouest-africaines du groupe Bank of Africa (BOA) avaient lancés des emprunts obligataires. Une opération qui s’est couronnée de succès. Plus précisément, il s’agissait des représentations de la BOA au Bénin, au Burkina -Faso, en Côte d’Ivoire, au Niger et, enfin, au Sénégal. Le groupe a ainsi réussi à lever des fonds à hauteur de 14 milliards de FCFA (28 millions de dollars américains). Ceux-ci se sont répartis comme suit : la BOA Burkina – Faso et la BOA Côte d’Ivoire se sont neutralisées au sommet avec 4 milliards de FCFA (8 millions de dollars américains) chacune ; même tendance au statu quo pour les 3 dernières représentations, à savoir la Banque de l’Habitat du Bénin (BHB), la BOA Niger et la BOA Sénégal, avec 2 milliards de FCFA (4 millions de dollars américains) chacune. Ce qui correspond au final à un taux de souscription de 117 %. Cette performance est, pour la BOA, un gage de la confiance de ses souscripteurs ouest-africains. L’établissement financier a réaffirmé que ces fonds lui serviront à s’accroître et s’étendre encore plus sur le continent noir. A ce propos, la BOA est déjà présente dans 14 pays africains. En ce qui concerne les obligations, elles ont une durée de 5 ans et sont négociables à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Il y a presque 3 décennies, la BOA a vu le jour au Mali.

Aujourd’hui, elle constitue l’une des filiales de la Banque Marocaine pour le Commerce Extérieur (BMCE Bank). Au terme de l’année dernière, le bilan du groupe BOA s’est élevé à 3,859 milliards d’euros (4,7 milliards de dollars américains) et son bénéfice, à 59,2 millions d’euros (75 millions de dollars américains). Présentement, cet établissement financier dispose de 4 500 collaborateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.