Niger : un budget colossal pour l’essor du nord

Le nord du Niger, région majoritaire peuplée par des touaregs nomades, a toujours été caractérisé par son aridité et sa pauvreté. Le gouvernement veut changer cela en allouant une somme considérable au développement de cette partie du pays. Selon ses calculs, il faudrait débourser une enveloppe d’environs 2,5 milliards de dollars américains en 5 ans pour concrétiser ce projet, dénommé SDS / Sahel – Niger. Ce budget va poursuivre 2 objectifs principaux. Il s’agira, en premier lieu, de régler les questions sécuritaires. L’Etat veut renforcer son autorité au nord. Cela passe par un suivi minutieux de l’application de la Constitution nigérienne. En outre, le gouvernement entend accorder une attention particulière aux contrôles au niveau des frontières. Une tâche qui s’annonce difficile dans une région où groupes armés et trafics en tout genre s’entremêlent. Cette préoccupation prend encore plus d’ampleur en tenant compte du peuplement du nord nigérien. En effet, ce sont les mêmes tribus touaregs qui se sont rebellées au Mali voisin. Ce, à cause de la démission et de l’indifférence de l’Etat de tutelle. Ainsi, pourraient-ils influencés leurs frères du Niger. Une des grandes craintes du gouvernement. De deux, le social sera au cœur de l’exécution budgétaire. Des services à part entière seront mis sur pied dans les six provinces de cette extrémité du Niger. Par ailleurs, le pays dispose également de deux richesses hautement stratégiques, le pétrole et l’uranium en l’occurrence.

Elles peuvent facilement être à l’origine d’une déstabilisation. D’où, le gouvernement fait tout son possible pour les préserver au mieux. Le seul problème reste donc de réunir les fonds de développement. Si l’Union Européenne s’est dit prête à décaisser 95 millions d’euros (118 millions de dollars américains) à cet effet, le reliquat doit sortir du trésor public. Et, celui-ci n’a pas encore communiqué où il le trouvera.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.