Gabon : standard and poor’s dégrade la note du pays

Le Gabon vient de voir sa note dégradé sur la place boursière. L’agence de notation S&P (Standard and Poor’s) a décidé de ranger le Gabon dans la catégorie des pays à perspective négative avec la note BB-. Cette décision fait suite au retard qu’accuse le pays pour le paiement de sa part en garantie des euro-obligations 2017, cette dernière s’élèverait à environ un milliard de dollars américains. L’agence ajoute que cette note pourrait encore régresser vu le manque de transparence dans la gestion budgétaire actuelle, une gestion qu’elle qualifie de mauvaise. La troisième raison majeur de cette dégradation serait la forte dépendance du pays au pétrole. Les décideurs de l’agence appellent ainsi les autorités gabonaises à plus de vigilance. Par ailleurs S&P a rappelé que certains éléments plaidaient en faveur du Gabon. Le pays a lancé un ambitieux programme de reforme structurelle et sa dette fiscale a était considérablement réduite, passant de 71% du PIB en 2000 à 17% aujourd’hui. Aussi son PIB par habitant est l’un des plus élevé en Afrique. Le gouvernement gabonais de son coté a affirmé pouvoir régler cette dette dans les mois qui suivent et tenir par la suite un versement régulier selon les échéances prévus.

Les autorités ont donc demandé aux opérateurs économiques du pays de garder leur calme. Le pays qui avant bénéficiait d’un titre de pays stable se doit de vite réagir avant que cette note n’affecte définitivement son image. Une telle situation conduirait à la méfiance des investisseurs pour un pays qui se veut en phase de diversification industrielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.