Nigéria : L’affaire de nouveaux billets de banque

La Banque Centrale du Nigéria (CBN) compte produire de nouveaux billets de banque, dont la fameuse coupure de 5 000 nairas, et pièces. Un projet amplement critiqué. Lundi dernier, la CBN a annoncé qu’elle va débourser 249 millions de dollars américains pour la fabrication de pièces et de billets de banque. La semaine dernière, la même institution avait rendu public l’arrivée d’une nouvelle coupure au Nigéria, le billet de 5 000 nairas (environs 30 dollars américains). En plus, elle entend convertir certains autres billets à faible valeur en pièces, à savoir, les coupures de 5, 10 et 20 nairas. Aussi, vont-ils rejoindre les pièces de 50 kobos, 1 naira et 2 nairas. Il faut noter que cette dernière catégorie est très peu utilisée en raison de sa faible valeur. Malgré toutes les explications possibles, l’opinion publique est généralement opposée à cette initiative. Ce, surtout en ce qui concerne le billet de 5000 nairas, qui deviendra la coupure à la valeur la plus élevée au Nigéria. D’aucuns estiment que cette opération cache l’ampleur du déficit fiscal que connaît le pays ouest-africain. Qu’à cela ne tienne, la CBN est déterminée à aller jusqu’au bout de sa réforme et ne fera, en aucun cas, marche arrière. Selon certaines indiscrétions, seuls les billets de 5000 nairas seront imprimés à l’étranger. La CBN a pu trouver un partenaire qui se conformera aux caractéristiques de la monnaie locale. Par contre, les autres billets et pièces seront fabriqués par la Nigerian Security Printing and Minting Company.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.