Burkina-Faso : La BOAD au conseil d’administration de Coris Bank

La Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) va incessamment faire son entrée dans le conseil d’administration de l’établissement financier burkinabé, Coris Bank International. Ce, pour « la conforter et l’accompagner dans son développement régional », d’après Idrissa Nassa, PDG de Coris Bank. Les nouvelles dispositions ont été officiellement annoncées par les conseils d’administration des deux banques. La BOAD participera au capital de Coris à hauteur de 4 millions de dollars américains. Le patron de l’établissement burkinabé a tenu à préciser que « la banque ne manque pas de fonds propres ». Néanmoins, cette ouverture du capital se conforme plutôt aux visées expansionnistes de Coris. Tous les observateurs savent que Coris s’est toujours voulu internationale. Comme charité bien ordonnée commence par soi-même, cette banque a d’abord gagné le marché local. Aujourd’hui, elle est reconnue comme numéro deux des établissements financiers du Burkina. Fort de cette expérience, Coris avait tenté de s’étendre au Niger en 2011. Pour ce faire, la banque avait acquis des parts dans la BIA-Niger suite au retrait de BNP. Malheureusement, l’aventure s’est soldée par un échec. Depuis avril dernier, l’établissement burkinabé a quitté Niamey. Mais, ce revers n’est pas synonyme d’abandon. Coris a déjà d’autres cibles dans la zone UEMOA. A titre d’illustration, la Côte d’Ivoire serait en ligne de mire. Afin d’atteindre cet objectif, Coris n’est pas contre une nouvelle ouverture de son capital. Selon son PDG, 20 % des parts peuvent être cédées à de nouveaux actionnaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.