Côte d’Ivoire : Enfin un financement pour le pont Henri Konan Bédié

La construction du troisième pont d’Abidjan, en projet depuis 1996, a enfin trouvé des bailleurs de fonds. Cet ouvrage sera prêt d’ici 2014. Ce financement, équivalant à 270 millions d’euros (350 millions de dollars américains), prendra la forme d’une dette et de fonds propres. Afin de réunir cette somme colossal, six parties se sont associées : la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), la Société Néerlandaise pour le Financement du Développement (FMO), la Banque d’Investissement de la CEDEAO (BIDC), la Banque Marocaine du Commerce Extérieur (BMCE) et l’Africa Finance Corporation. C’est la première institution de la liste qui s’est le plus investi : la BAD a non seulement réglé tous les détails de l’opération mais également apporté la plus importante contribution (75 millions de dollars américains). Lorsque l’on mesure l’impact qu’aura ce pont sur la capitale économique ivoirienne, on comprend mieux pourquoi les bailleurs de fonds n’ont pas hésité à soutenir le projet. L’ouvrage permettra de décongestionner la circulation à Abidjan. Il comprendra une partie nord côté Riviera. Celle-ci, dotée de 4 voies au total, couvrira une distance 2,7 km.  Par ailleurs, l’édifice comportera aussi une digue sur 2 km et un pont de 6 voies long d’un km et demi. Cette deuxième partie abritera la station de péage. Ce n’est pas tout : une dernière voie de 2 km liera la côte à un boulevard. Toutes ces parties mises ensemble donneront un pont long de 7 km et divisé en 3 niveaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.