RD Congo/ Angola : Litige sur le site pétrolifère Bloc 15

La République démocratique du Congo (RDC) en conflit avec l’Angola sur la possession du bloc 15 du plateau continental congolais dont la production pétrolière journalière s’élève à 600.000 barils et qui ne profite aujourd’hui qu’à l’Angola. Cette capacité journalière représente une importante source de revenus qui aurait bien pu aider la RDC à financer son budget qui a pour point de mire le social. En effet cet important pactole qui échappe à la RDC et à sa population depuis bien longtemps, et au regard de la situation sociopolitique tendue dans laquelle se retrouve le pays actuellement, devrait faire l’objet d’une négociation diplomatique entre les deux pays afin qu’un un modus vivendi soit rapidement trouvé. Communément appelée bloc 15, cette partie des eaux territoriales congolaises est réputée pour sa richesse pétrolière immense. Etant contrôlée donc par l’Angola, certains opérateurs économiques pétroliers comme Chevron préfèrent quitter la RDC et s’installer en Angola, laissant derrière eux, un gros trou dans le tissu économique congolais,  et surtout contribuent ainsi à la hausse du chômage. Une situation qui asphyxie de jour en jour l’économie congolaise qui se retrouve proche de l’étranglement et désire donc entrer en possession de son bien le plus rapidement possible. En outre, d’après certaines sources, ces opérateurs auraient sans doute bénéficié de gisements offshores. Par ailleurs, ne s’étant pas conformée à la convention de Montego Bay qui  exigeait que des lignes perpendiculaires soient tracées pour la détermination des frontières maritimes des Etats, la RDC ne peut que s’en vouloir de s’être contentée de ses 17 Km laissant ainsi à l’Angola et à certaines multinationales le luxe d’exploiter le pétrole qui se trouvait dans des espaces non occupés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.