Afrique: la téléphonie mobile pour améliorer l’accès à Internet

Il y a dix ans, l’Afrique comptait 20 fois moins d’internautes. Bien que cette statistique traduise d’énormes progrès, cette communauté, cruellement minoritaire, a incontestablement besoin de grandir. Car, jusque là, elle ne représente même pas 10% de la population du continent. L’Internet se limite aux entreprises et aux cybercafés des grandes villes, bloqué par des tarifs élevés d’abonnement privé et d’acquisition du matériel informatique. Un ensemble de facteurs qui défavorisent l’essor du continent noir.
Contrairement à l’Internet, un des membres de la fratrie des nouvelles technologies de l’information et de la communication s’est manifestement épanoui en Afrique. Il s’agit, sans doute, de la téléphonie mobile. En effet, l’utilisation du portable s’est vulgarisée à une vitesse surprenante. Le pourcentage d’africains ayant accès au mobile a sextuplé en neuf ans, passant de 10 % en 1999 à plus de 60 % en 2008. Cette technologie a, de ce fait, donné un coup de pousse considérable au continent dans sa marche vers le développement en réduisant les coûts liés aux transports et, en même temps, en favorisant un gain de temps considérable.
Aujourd’hui, la possibilité de pouvoir se connecter à partir de son GSM est donc une véritable opportunité pour l’Afrique d’améliorer l’accès à l’Internet. En plus, la communication intercontinentale sur GSM s’étant longtemps avérée inabordable pour la majorité en terme de tarification, ce mariage pourra, assurément, constituer une solution à cette difficulté. Espérons juste que le prix de cette technologie convienne à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.