Guinée : Un plan d’aide au développement

Aujourd’hui vendredi 3 février, le gouvernement de la République de Guinée procédera à la signature du plan cadre pour l’aide au développement apporté par le système des Nations Unies (SNU) pour la période 2013 – 2017. Celui-ci passera par le biais du PNUAD et de l’UNDAF pour y parvenir. Une cérémonie qui sera coprésidée par le Premier Ministre, M. Mohamed Said Fofana, et le Coordonateur Résident du SNU en Guinée, M. Anthony Kwaku Ohemeng-Boamah. En fait, ce n’est que formaliser un travail qui a été validé au préalable. En effet, le SNU avait déjà analysé de fond en comble la Guinée et ses différentes difficultés afin d’en faire sortir des axes prioritaires de développement. Ainsi, le plan PNUAD/UNDAF (2013-2017) sera un cadre de référence pour la planification des étapes successives allant vers la consolidation de la paix et le développement en Guinée. Toute cette procédure censée fiabiliser la stratégie adoptée a été acceptée lors d’un atelier de validation qui s’est déroulé mercredi dernier à Conakry. A cette occasion, les deux parties, donc la Guinée, avec une délégation constituée notamment de ministres, d’experts techniques nationaux, de chefs de file de la Société Civile et des chefs de coopérations, et le SNU et ses experts locaux, ont revisité les programmes retenus pour la période 2013 – 2017. Et, au final, elles ont pu trouver un accord mettant ainsi un terme à ces négociations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.