RD Congo : Lutte contre la pauvreté et la corruption

Est-ce pour faire répondre à ses détracteurs ou sortir le pays de l’impasse, quoiqu’il en soit le gouvernement congolais s’encense pour ses actions dans la lutte contre la pauvreté et promet de redoubler d’efforts dans les années à venir. Ainsi le gouvernement en place vient de dresser un bilan séduisant de ses actions pour la réduction de la pauvreté et projette une réduction encore de 20% dans les années à venir. Toutefois cette projection reste hypothétique et digne d’une promesse de campagne électorale. En effet « Si les réformes sont établies vigoureusement, si la stabilité du cadre macroéconomique est maintenue, si le climat des affaires s’améliore, il y a un boom économique qui peut se réaliser, et dans cinq ans on peut réduire tout au moins de 20% le niveau de pauvreté », a déclaré le ministre congolais des Finances Augustin Matata Ponyo. Des propos qui laisseront beaucoup d’observateurs sceptiques quand on sait que depuis 10 ans plus des deux tiers des 67,8 millions de Congolais vivent encore en dessous du seuil de pauvreté, avec 1,25 dollar par jour. Pour cela le gouvernement envisage d’améliorer le climat des affaires et son classement dernier dans le « Doing Business » où la RDC figurait à la 178e place.

En outre le pays pense pouvoir réaliser une croissance de 7% à un taux à deux chiffres « …si des réformes d’envergure sont entreprises pour créer les conditions favorables à la promotion d’un tissu industriel et agricole capable de créer des millions d’emplois et d’accroître significativement les revenus de la population », selon le ministre, qui pour conclure promet que « la lutte contre la fraude et la corruption va demeurer notre cheval de bataille ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.