RD Congo : La TVA entraine une inflation des prix

Dans le souci de renflouer un peu les caisses de l’Etat, les autorités congolaises ont eu l’idée d’augmenter la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Une idée qui ne semble pas séduire tout le monde notamment les commerçants qui pour y faire face n’ont pas hésité à augmenter les prix de leurs produits. En effet, depuis l’adoption de la TVA en RDC, le 1er janvier 2012, il y a une nette inflation des prix sur le marché. Ainsi le ministre congolais des Finances Matata Ponyo, a dû monter au créneau pour expliquer que la TVA n’est pas un instrument d’augmentation des prix, mais plutôt un mécanisme permettant à l’Etat de faire plus de recettes et en même temps elle incite les opérateurs économiques à fabriquer des produits à moindre coût. A cet effet le gouvernement congolais a pris des dispositions faisant baisser les taxes de certains produits qui étaient surtaxés tels que 30% ou 36%, seront ramenés à 16%, un taux fixé et uniformisé par le gouvernement. Mais le problème d’inflation des prix n’est pas pour autant résolu puisque certains commerçants « véreux » vont superposer la TVA à l’ l’impôt sur le chiffre d’affaires (ICA). Or justement la TVA a remplacé l’ICA dans le but notamment d’entériner les différents types de fraudes fiscales. Pour sa part la Direction générale des impôts (DGI) a indiqué que « les produits de fabrication locale vendus à l’étranger devront coûter relativement moins cher.

Le plus grand avantage de la TVA c’est donc sa neutralité, en ce qu’elle permet que les éléments impôts ne puissent pas perturber les conditions de concurrence. Ce qui fait que les entreprises qui produisent sur le territoire national puissent fabriquer des produits compétitifs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.