Côte d’Ivoire : les résultats du second tour incertains

Les tensions se poursuivent en côte d’Ivoire alors que la CEI doit normalement annoncer les résultats temporaires du second tour ce soir. Les deux camps s’accusent réciproquement de fraudes et d’empêchements de vote lors de la tenue de la présidentielle du dimanche. Pour ce fait, ils remettent en cause les résultats proclamés dans certaines localités du pays. C’est pourquoi les partisans de Laurent Gbagbo ont empêché hier soir la proclamation de certains résultats au siège de la CEI, déclarant que les résultats sont faux et n’ont pas été consolidés. Avant cela, plusieurs autres incidents avaient eu lieu. Nous pouvons le constater à travers des coups de feu qui ont résonné et la CEI qui avait arrêté l’annonce des résultats mardi matin sans aucune explication. Rappelons aussi que cette même commission a préféré proclamer les résultats de la Diaspora à l’étranger alors que ceux d’Abidjan étaient déjà disponibles. Suite à tout ce qui précède, les partisans de Alassane Ouattara accuse Gbagbo de vouloir de confisquer le pouvoir. Cette situation est bien stressante alors que la présidentielle était censée réunir le pays divisé en deux depuis la guerre civile. Mais le fossé creusé entre Nord et Sud s’agrandit au contraire. Face à cela, l’on se demande si la CEI pourra annoncer les résultats sans encombre car le standard démocratique n’est plus respecté. Un terrain d’entente est donc recherché entre les acteurs de cette énième crise. C’est la raison pour laquelle, la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, Le Parti socialiste français, Youn-jin Choi et la CEDEAO ont exhorté les Ivoiriens à agir pacifiquement et à faciliter la publication des résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.