Congo : Un Plan de développement pour l’électricité et de l’eau

Elaborer un plan d’urgence sur trois mois pour le développement des secteurs de l’eau et de l’électricité, tel est le premier objectif que s’est fixé le nouveau ministre congolais de l’Energie et de l’Hydraulique, Henri Ossébi. En effet pour le ministre c’est plus une question de nécessité que d’ambition, et ce dernier compte bien y parvenir conformément aux objectifs qui lui ont été assignés pour l’année 2012 par le Chef d’Etat congolais, Denis Sassou-N’guesso. A cet effet le président de la République lui-même avait déclaré, 2012 « année de l’électricité, de l’eau et de la santé », en fixant comme objectif de fournir l’électricité et l’eau à tous les congolais. Pour ce faire M. Ossébi s’est entretenu avec ses collaborateurs et leur a demandé de fournir des efforts dans l’accomplissement de leurs tâches respectives, afin de réaliser des bonnes performances au premier trimestre 2012. Le Congo qui connait un manque assez important dans ces deux secteurs réaliserait un grand pas en avant si les objectifs fixés par le Chef d’Etat venaient à être réalisés correctement. Aujourd’hui l’objectif est clair, et les enjeux sont bien définis, comme l’a si bien résumé le ministre, « Notre objectif est d’amener l’électricité et l’eau dans les domiciles des populations congolaises et de faire en sorte que l’électricité ne soit plus une denrée rare, ou un luxe pour les Congolais, car on ne peut pas développer un pays sans ressources énergétiques propres ». Ainsi dans cette même perspective un document de stratégie, faisant office de plan directeur pour les trois secteurs : électricité, eau et assainissement a été élaboré et servira donc de cadre de référence pour la modernisation de ces secteurs stratégiques en vue d’améliorer les conditions de vie des congolais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.