Nigéria : Baisse importante des réceptions d’argent

Actuellement, c’est généralement admis, la migration est un facteur de développement. Sauf que quand la terre d’accueil subit des secousses, elles se font ressentir jusqu’au bout du filon des origines. C’est ce qu’on peut constater au Nigéria, où les transferts d’argent ont considérablement baissé au cours de cette année. En 2010, le Nigéria occupait avec le Soudan (avant son partage suite au référendum d’auto détermination) le sommet de l’échelle des pays africains vers lesquels on envoie le plus d’argent. Les transferts reçus au Nigéria dépassaient la barre des 10 milliards de dollars américains. Un record. Ces sommes servaient à bien de choses : besoins familiaux dont les études, les soins médicaux, le logement ; investissements dans les œuvres sociales ou encore dans des activités commerciales, etc. Ce qui est une manne pour les destinataires tant au Nigéria, la précarité n’est pas rare.

Mais, à présent, les choses ont beaucoup changé : les nigérians vivant à l’étranger ont, à peine, réussi à envoyer le total de 5 milliards de dollars américains à leurs connaissances au pays, selon le constat d’un journal nigérian. Les transferts ont donc baissé de 50 %. Les importants problèmes financiers que l’Europe a connus tout récemment semblent en être la principale cause : « la crise de la dette et le déclin du produit intérieur brut en Europe, le recul de la production industrielle en France, en Allemagne, en Italie et en Espagne et la croissance de la dette américaine ont entraîné des situations dans lesquelles, les Nigérians à l’étranger ont désormais du mal à joindre les deux bouts », justifiait le Directeur Général de l’Office nigérian du Budget, Dr Bright Okogu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.