Angola : Démarrage de la production de gaz

Selon L’ « Economist Intelligence Unit » (EUI), la croissance économique de l’Angola devrait connaitre une augmentation significative l’année prochaine en raison du début de la production de gaz naturel. L’unité de traitement et de stockage du pétrole et de gaz naturel, inaugurée la semaine passée par le ministre de l’ énergie de l’Angola, au bloc 17 de l’offshore national, a permis à l’industrie énergétique de réaliser avec succès la séparation sous marine du pétrole et du gaz. Cette production financée par les groupes Chevron et Sonangol à hauteur de 9 millions de dollars US devrait commencer en décembre. Il était initialement prévu que la production de ce gaz soit destinée aux Etats unis, mais les conditions du marché font que la nation américaine ne soit plus capable d’absorber toute la production de gaz. Le groupe Sonangol a donc été contraint de considérer d’autres options telles que les marchés asiatiques avec principalement le Japon qui montre beaucoup d’intérêt pour le gaz angolais. Le lancement de ce projet va conduire la croissance à 10% en 2012 soit une augmentation de 3,9 % par rapport à la croissance de cette année. Cependant bien que le démarrage de la production du gaz soit un atout majeur pour le développement de l’économie angolaise, elle ne fera pas du pays un important exportateur mondial à cause de ses réserves relativement faibles. En effet les autorités locales ne  prévoient qu’une  production annuelle de 5,2 millions de tonnes de gaz naturel. Le gouvernement angolais compte toutefois sur sa production pétrolière pour compensser les retombées de la nouvelle production de gaz et maintenir sa croissance. Le relancement des activités d’exploration dans le pays devrait emmener la production nationale à 2 millions de barils par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.