Sao Tome : Licence pour un nouvel opérateur de télécommunication

Diversifier l’économie nationale en favorisant l’implantation des investisseurs étrangers et en mettant en place une politique leur facilitant les démarches ; c’est le nouveau contexte dans lequel s’inscrivent désormais les Sao Tomé et Principes. Dans cette perspective, les autorités du pays accorderont au premier semestre de 2012, une licence à un nouvel opérateur des télécommunications selon les déclarations du  ministre des Travaux publics, des Infrastructures et des Ressources naturelles, Carlos Vila Nova. A cet effet les Sao Tomé et Principes ont procédé tout dernièrement au rattachement du câble sous-marin de fibre optique qui servirait aux installations de base à ce nouvel opérateur des télécommunications. Nous rappelons que l’Etat saotoméen a d’ailleurs libéralisé le marché des télécommunications depuis 2004, évitant ainsi le monopole de la Compagnie santoméenne des télécommunications (CST), société à capital mixte entre Portugal Telecom et le gouvernement santoméen. Un monopole qui rendait ainsi les tarifs de communication très élevés limitant de ce fait le nombre d’abonnés. En effet la CST détient environ 120.000 clients sur le réseau mobile et un peu plus de 1.000 sur Internet. La libre concurrence pourrait donc stimuler l’amélioration des qualités de service mais surtout redynamiser l’économie nationale. Comme l’annonce déjà Joao Jardim, l’administrateur et délégué de la CST, des améliorations sont en train d’être faites au niveau de leurs services, indiquant comme exemple l’installation du câble de fibre optique au centre de la capitale de l’archipel. Toutefois ce n’est qu’en octobre 2012 que les Santoméens pourront profiter de ce nouveau service de pointe des télécommunications. Par ailleurs le coût de ce projet d’installation de câble est estimé à 25 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.