Ghana : Présentation du budget 2012

Mercredi dernier, le Ministre ghanéen des Finances et de la Planification Economique, Dr Kwabena Duffuor, a présenté le budget de l’année prochaine au Parlement. Au menu, de bonnes perspectives pour la croissance et l’inflation. D’ailleurs, le thème sous lequel cette annonce a été placée dit tout : « Développement des Infrastructures pour une croissance accélérée et pour la création d’emplois ». Déjà, en ce qui concerne l’année en cours, le gouvernement ghanéen prévoit une croissance de 13,6 %. Un véritable bond puisque, si c’est le cas, cela marquera une hausse de 7,7 % par rapport à 2010. Et, pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, Dr Duffuor a annoncé une croissance globale de plus de 8 % pour 2012. Comme objectifs macroéconomiques pour la même année, concernant la croissance, l’argentier ghanéen les scinde en deux cibles : 7,6 % de croissance pour les produits non pétroliers et 9,4 % de croissance réelle du PIB global. Quant aux autres objectifs, il sera question d’atteindre, en 2012, des réserves internationales brutes équivalentes à plus de trois mois de couverture des importations des biens et des services, 4,8 % du PIB de déficit budgétaire global et 8,7 % d’inflation. Celle-ci, qui égalait 18,1 % en fin 2008, a, depuis, amplement chuté jusqu’à atteindre 8,4 % en septembre dernier. En tout cas, pour cette année, les résultats économiques du Ghana sont satisfaisants. Durant les trois premiers trimestres 2011, l’Etat a engrangé 8798,2 millions de cédis (environs 5,5 milliards de dollars américains) et a dépensé 8119,9 millions de cédis (près de 5 milliards de dollars américains). En plus,  en octobre dernier, le Ghana a enregistré 4,98 milliards de dollars américains de réserves internationales brutes. Ce qui suffit largement à couvrir 3 mois d’importations de biens et services.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.