Gabon : Microsoft apporte son soutien à l’Education

Dans le but d’intégrer les NTIC dans le système éducatif africain qui doit désormais se mettre au diapason de la mondialisation, les responsables de l’Education de Microsoft Afrique Centrale et de l’Ouest viennent de proposer au Gabon un label « GEDUC@Ligne », qui signifie « Gabon en ligne ». En effet le géant Groupe Microsoft désire aider la communauté de l’Education à partager, communiquer et s’informer à travers des services numériques de qualité. Pour le Gabon, cet outil pourrait améliorer considérablement les conditions de travail notamment dans les établissements. Constitué de nombreux axes de développement, tels que les infrastructures, la gouvernance, la collaboration, la gestion des contenus et développement, la formation et la communication, GEDUC@Ligne apportera un réel plus au système éducatif gabonais. Microsoft, par cet outil, compte mettre en place une optimisation des infrastructures au sein des établissements scolaires, en utilisant comme levier la création d’une plate-forme Microsoft centralisée offrant les services de déploiement dynamique au système d’exploitation.

A cet effet il est aussi prévu un accès à un espace de travail aux élèves, aux professeurs et aux parents, avec des plates-formes numériques composées de nombreux outils de liaison et de suivi pédagogique. Cette opération cherche à répondre aux besoins actuels, et pour ce faire le programme propose également des ressources telles que la publication des données administratives, des absences, notes, emploi du temps, annuaires et notamment un espace de messagerie et de travail collaboratif grâce à la solution Live@Edu. Microsoft s’engage par ailleurs à offrir des formations aux étudiants des compétences informatiques de pointe et pertinentes dans le monde professionnel, mais aussi à des enseignants. Le groupe, se dit également prêt à respecter jusqu’au bout le partenariat établi avec le ministère gabonais de l’Education.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.