Sénégal : Le péage contre vents et marées

L’autoroute reliant Dakar à Pikine fait l’objet d’une polémique entre les autorités sénégalaises et les usagers depuis quelques temps. Cela, en raison du péage. Celui-ci, initialement prévu pour septembre, est finalement entré en vigueur vendredi dernier, et pour la plus grande colère des automobilistes. Le premier point de discorde réside dans le prix : pour l’axe ouvert sur cette autoroute, à savoir de Patte d’Oie à Pikine, moins de 5 Km donc, les conducteurs doivent s’acquitter de 400 FCFA (0,9 dollar américain) exigés pour le péage ; ce qu’ils estiment, pour la plupart, hors de prix pour un tronçon aussi court. Ce tarif est d’autant plus difficile à accepter que le passage sur ce tronçon était gratuit il y a peu. Selon les automobilistes, les autorités de tutelle ont brusquement instauré le péage.  En second lieu, c’est le problème de la consommation de carburant des usagers.

En effet, l’axe Patte d’Oie-Pikine étant étroit, sa traversée nécessite au minimum deux heures du temps d’après les critiques les plus acerbes. Aussi, en termes d’économie de combustible, les conducteurs ne gagnent presque rien pour ne pas dire rien du tout. Et, ce fait est exacerbé avec la récente hausse des prix à la pompe. Mais, malgré toutes ces revendications, quelque peu légitimes, le gouvernement reste, cette fois-ci, inflexible : le péage est déjà entré en vigueur et le restera. Néanmoins, lors de l’annonce de l’instauration du péage, il a été rappelé que la nationale 1 est toujours disponible et gratuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.