Sénégal : Les opérateurs semenciers mécontents de l’Etat

Le bon déroulement de la prochaine campagne agricole au Sénégal risque d’être compromis du fait de l’insatisfaction des opérateurs stockeurs privés des semences. Ceux-ci attendent, depuis deux longs mois, que l’Etat leur verse une somme de 6,5 milliards de FCFA (13,5 millions de dollars américains), indispensable pour le remboursement des crédits bancaires qu’ils avaient contractés.  En effet, afin d’amorcer une campagne agricole, les opérateurs semenciers sollicitent des subventions au près des institutions financières de la place.
Mais, cette année, cela n’est pas encore possible vu le retard de paiement des crédits pour la période 2010 – 2011. Pire, celui-ci a causé une majoration du taux d’intérêt qui est actuellement de 15 %,  correspondant à une pénalité de 81 millions de FCFA (165 000 dollars américains) par mois de retard. Ainsi, les opérateurs stockeurs totalisent déjà 162 millions de FCFA (330 000 dollars américains) d’amende pour les deux mois accumulés. Des chiffres qui justifient éloquemment le ras-le-bol de ce premier maillon de la chaîne de production agricole au Sénégal. Pourtant, après avoir menacé de boycotter la distribution des semences en Juin dernier, les opérateurs stockeurs s’étaient fait entendre par l’Etat, qui s’était engagé à payer cette dette, épurant dans la foulée un de ses précédents débits de 3 milliards de FCFA (6,5 millions de dollars américains) à l’endroit des mêmes créanciers.
Mais, depuis, plus rien à part une nouvelle promesse, celle de financer la prochaine campagne agricole au courant du mois d’Octobre et à hauteur de 12,5 milliards de FCFA (26 millions de dollars américains). C’est la goutte d’eau qui risque de faire déborder le vase déjà bien plein des opérateurs semenciers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.