Tchad : Prévisions budgétaires peu rassurantes

Le déficit budgétaire du Tchad pour l’année 2015 sera de plus de 240 milliards de FCFA (480 millions de dollars), indique le projet de loi de finances adopté la semaine dernière en conseil des ministres.

syllaSelon les prévisions établies par ledit projet, les recettes de l’Etat tchadien seront supérieures à 1703 milliards de FCFA (soit un peu plus de 3,4 milliards de dollars US), tandis que ses dépenses s’afficheront à 1943 milliards de FCFA (soit près de 3,8 milliards de dollars US).

Pour combler ce déficit, le gouvernement aura recours à « des facilités élargies de crédits, des émissions de bons et obligations du Trésor, ainsi que d’autres appuis budgétaires », indique le compte-rendu du conseil des ministres.

Selon Hassan Sylla Bakari, ministre tchadien de la Communication, porte-parole du gouvernement, ce projet de loi de finances a été élaboré dans un contexte marqué d’une part « par la poursuite de la mise en œuvre de la politique du développement économique, social et culturel du gouvernement », et d’autre part « par la conclusion d’un programme financier avec le FMI, soutenue par la facilité élargie de crédit ».

En effet, en vue d’appuyer le programme économique du gouvernement tchadien à moyen terme, le FMI a approuvé il y a cinq semaines, un accord de trois ans au titre de la facilité élargie de crédit, pour environ 80 millions de DTS (Droits de Tirages Spéciaux).

De son côté, l’Etat tchadien a émis le 22 octobre dernier des bons du Trésor public, afin d’obtenir 10 milliards de FCFA (20 millions de dollars) sur le marché de la BEAC (Banque des Etats de l’Afrique Centrale). Cette opération va être rééditée deux fois avant la fin de cette année (le 19 novembre et le 10 décembre).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.