Banque Mondiale : hausse des prix des denrées alimentaires

L’inflation des prix des denrées alimentaires est un fléau qui frappe de nombreux pays en voie de développement a indiqué cette semaine la Banque mondiale (BM).
L’organisme de la BM chargé de la surveillance des prix alimentaires a donc réagi et exhorte toutes les instances concernées à venir en aide à ces pays. Ainsi la Banque Mondiale envisage d’apporter tout son aide aux populations vulnérables pour notamment la reprise économique à moyen terme, mais également mettre en place un plan d’action à long terme pour renforcer la résistance à la sécheresse et améliorer les conditions climatiques en vue de favoriser l’agriculture.
Après avoir dépensé environ 686 millions de dollars pour secourir les populations menacées par la famine dans la corne de l’Afrique, la BM va s’atteler au second volet de son projet qui est axé sur la relance de l’économie et le développement du secteur agricole notamment dans les pays les plus touchés par la récente sécheresse.
Pour sa part l’organisme de surveillance des prix alimentaires a indiqué que le maïs, le sucre, le blé et le soja ont connu une hausse vertigineuse de prix en Juillet dernier, ce qui s’est traduit par un taux d’inflation de 33% par rapport à la même période de 2010. Ajouté à tout ceci, l’augmentation des prix du pétrole brut de 45% depuis Juillet 2010 qui a conduit à une hausse des coûts de la production et des fertilisants dont les tarifs ont subi aussi une hausse de 67% sur la même période.
M. Zoellick, a donc prévenu que « la persistance des tarifs élevés et le bas niveau des stocks indiquent que nous nous trouvons toujours dans une zone de danger ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.