Guinée : Régler les problèmes d’électricité

A Conakry comme à l’intérieur du pays, la Guinée connaît de sérieuses difficultés dans sa fourniture électrique. C’est ce à quoi les autorités veulent s’attaquer. Ainsi, à l’occasion de l’ouverture d’une « Journée Portes Ouvertes » à la centrale thermique de Tombo à Conakry, le ministre de l’Energie, Papa Koly Kourouma, a annoncé que le gouvernement va engager une somme de 40 millions de dollars américains à cet effet. Celle-ci sera répartie comme suit : le gouvernement, lui-même, déboursera une enveloppe de 10 millions de dollars américains pour l’achat de pièces de rechanges, lesquelles serviront certainement à remettre en état les parties carrément non fonctionnelles ou insuffisamment opérationnelles de la centrale thermique de Tombo ; pour compléter cette allocation, le gouvernement paraphera, ce lundi 11 Juillet, des documents portant sur un don de 10 millions de dollars américains et d’autres scellant un prêt de 20 millions de dollars américains que consentiront ses partenaires techniques du secteur de l’électricité.

Ces initiatives sont porteuses de beaucoup d’espoir car la centrale thermique de Tombo ne fonctionne qu’au ralenti depuis de longues années, ne fournissant rien que 14 MW. Une énergie insuffisante pour une ville aussi peuplée et industrialisée que Conakry, laquelle nécessite au minimum 200 MW. Le constat est également alarmant pour les autres centrales du pays : pendant que les capacités de production certaines sont amoindries faute d’entretien (Grandes Chutes, Donkéa), d’autres sont complètement à l’arrêt (Baneah). Cette situation justifie la crise énergétique guinéenne, symbolisée par une énergie de 48 MW pour tout le pays. Heureusement qu’avec la prochaine allocation gouvernementale, une lueur d’espoir apparaît à l’horizon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.