Sénégal : la Sénélec paye ses dettes

La Société nationale de l’électricité du Sénégal (SENELEC), va bénéficier d’un montant total de 34 milliards de FCFA (75 millions de dollars) pour réduire ses dettes, grâce à un accord signé ce lundi  entre la Banque Atlantique et le Fonds de soutien à l’énergie (FSE). La Sénélec en difficulté financière ces dernières années pourra solder ses créances auprès de certaines sociétés telles qu’Itoc Trafigure à qui elle doit 24 milliards de FCFA et la Société africaine de raffinage (Sar) à qui elle doit 10 milliards de FCFA. En effet en quasi faillite depuis un moment, la Sénélec ne pouvait plus faire face à ses dettes immédiates qui sont estimées à environ 617 millions de dollars. Cette convention permettra ainsi à la Sar de consolider ses activités car les dettes de la Sénélec à son égard induisaient d’énormes difficultés sur les capacités d’approvisionnement et de financement de la société de raffinage. D’après le ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Energie cet accord « va surtout nous permettre de disposer des 20.000 tonnes de fuel d’Itoc pour la Sénélec ». Après un audit en janvier dernier, l’Association des cadres de la Sénélec, ont diagnostiqué un déficit de trésorerie, des arriérés de paiement, un combustible grevant lourdement la trésorerie et une instabilité organisationnelle qui déstabilise. Le ravitaillement en combustible est aussi un lourd fardeau pour la compagnie qui peine à assurer la fourniture correcte en électricité, causant de récurrent délestage et provoquant le mécontentement de la population. Pour une compagnie de la trempe de la Sénélec, enregistrer un gap annuel de 106 millions de dollars est énorme, on espère vivement une amélioration à court terme de ses &états financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.