Kenya : La genèse d’une industrie automobile

Foton Motor Group, une entreprise chinoise de construction automobile, a lancé, vendredi dernier, à la base de Thika Foton East Africa (40 Km de Nairobi), la pick-up Foton Slip Double Cap sur le marché local.  La particularité de cette voiture, c’est qu’elle a été assemblée sur place, à l’usine kényane de montage de véhicules (KVM) sous la supervision de Foton East Africa. Un pas non négligeable pour le Kenya et une collaboration rapidement fructueuse entre ce pays et les chinois de Foton, car celui-ci n’a intégré le marché kényan que l’année dernière.

Aujourd’hui, l’entreprise chinoise veut passer à la vitesse supérieure : elle est entrain d’implanter une unité de montage au Kenya sur la route Mombasa ; à terme, celle-ci aura une capacité de production de 5000 véhicules l’année. Quant à leur écoulement sur le marché kényan, M. Stephen Kalonzo Musyoka, Vice-Président de la République et invité à la cérémonie, s’est voulu rassurant en évoquant les multiples opportunités affaires que constituent les « 130 millions » d’âmes de la Communauté d’Afrique de l’Est, dont le Kenya fait partie, « un marché prêt pour divers véhicules ».

Ce début de production automobile locale au Kenya est une avancée pour toute l’Afrique Noire, rendue possible par la coopération avec la Chine. Celle-ci est aussi responsable d’un progrès similaire notable au Tchad voisin où le pétrole commencera à être raffiné sur place d’ici la fin du mois. L’Afrique subsaharienne est donc sur la bonne voie. Mais, pour mieux se développer, le continent noir doit rechercher l’émancipation totale car, jusque-là, il reste tributaire des technologies mises au point par les chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.