Publié Le : lun, Sep 6th, 2021

Guinée : Des militaires affirment avoir pris le pouvoir et annoncent un train de réformes

Lundi 6 septembre, les putschistes guinéens ont convoqué les membres du gouvernement et les présidents d’institution à une rencontre à 11H GMT au siège du tribunal à Conakry, la capitale de la Guinée.

Des officiers des forces spéciales guinéennes qui ont tenté un coup de force ont affirmé dimanche avoir capturé le chef de l’Etat Alpha Condé et annoncé la dissolution de la Constitution, du gouvernement  et des autres institutions du pays.

«Nous avons décidé après avoir pris le président, qui est actuellement avec nous (…) de dissoudre la Constitution en vigueur, de dissoudre les institutions ; nous avons décidé aussi de dissoudre le gouvernement et la fermeture des frontières terrestres et aériennes», a déclaré le chef des forces spéciales, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya qui étaient accompagnés de putschistes en uniforme et en armes, dans une vidéo diffusée ce 5 septembre.

Dénonçant la «gabegie», le lieutenant-colonel Doumbouya, drapé dans un drapeau guinéen, a ensuite réitéré cette déclaration à la télévision nationale peu après 14H00 GMT, interrompant les programmes habituels. Les putschistes ont également diffusé une vidéo du président Condé entre leurs mains.

Tôt dans la matinée, des tirs nourris d’armes automatiques avaient retenti sur la presqu’île de Kaloum, centre névralgique de Conakry, où siègent la présidence, les institutions et les bureaux d’affaires de ce pays.

Depuis des mois, ce pays d’Afrique de l’Ouest, parmi les plus pauvres du monde malgré des ressources minières et hydrologiques considérables, est en proie à une profonde crise politique et économique, aggravée par la pandémie de Covid-19.

La candidature de Condé à un troisième mandat en 2020 a provoqué des mois de tensions qui ont causé des dizaines de morts dans un pays coutumier des confrontations politiques sanglantes. L’élection a été précédée et suivie par l’arrestation de dizaines d’opposants.

Condé, 83 ans, a entamé son troisième mandat en décembre 2020, malgré les recours de son principal challenger, Cellou Dalein Diallo.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>