Côte d’Ivoire: Le ministre de la Réconciliation «prend acte» de l’annonce du retour de Laurent Gbagbo

Le ministre ivoirien de la Réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin, a déclaré mercredi, «prendre acte» de l’annonce par le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo du retour de ce dernier à Abidjan le 17 juin.

«Nous avons appris qu’il (Laurent Gbagbo) rentrait le 17 juin et nous en prenons acte», a déclaré Konan Bertin à la presse à l’issue d’une rencontre avec Assoa Adou, secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ex-président Gbabgo.

En tant qu’ancien chef d’Etat, Laurent Gbagbo «a un statut particulier dont il faut tenir compte», assure le ministre Bertin, soulignant que son retour n’était pas «ordinaire» et qu’en conséquence certaines dispositions devaient être prises, dont «la sécurité».

Assoa Adou qui avait révélé lundi, le retour de Laurent Gbagbo le 17 juin, a tenu à rappeler qu’en donnant son feu vert début avril au retour de son rival, le président Alassane Ouattara avait déclaré qu’il pouvait rentrer quand il le voulait.

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, avait déclaré, plus tôt mercredi matin, que la date du 17 juin n’était pas «consensuelle», ajoutant qu’«il fallait mettre en œuvre des dispositions», concernant notamment la «sécurité» de Laurent Gbagbo.

Laurent Gbagbo avait été arrêté en avril 2011 après avoir contesté la victoire d’Alassane Ouattara à la présidentielle de 2010. Son refus d’admettre sa défaite avait alors provoqué une grave crise postélectorale ayant fait quelque 3.000 morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.