Zambie: Le principal opposant officiellement candidat à la présidentielle d’août 2021

Le principal opposant zimbabwéen, Hakainde Hichilema, a déposé mercredi  sa candidature à l’élection présidentielle, prévue en août, en réclamant du «changement».

Des dizaines de Zambiens ont chaleureusement accueilli mercredi à Lusaka, le dépôt officiel de la candidature du principal opposant, Hakainde Hichilema.

«Nous ferons en sorte que vous n’ayez plus faim et que vos enfants puissent aller à l’école», a promis Hakainde Hichilema à la foule, clamant que «nous voulons gagner dès le premier tour».

Ce pays pauvre et enclavé d’Afrique australe de 17 millions d’habitants est officiellement en défaut de paiement, sa dette extérieure étant estimée à près de 10 milliards d’euros, la moitié étant détenue par des créanciers privés.

En octobre dernier, la Zambie n’a pas respecté la date limite pour payer des intérêts de 42,5 millions de dollars dus sur une obligation d’une valeur de 750 millions qui arrive à échéance l’an prochain. Trois mois plus tard, Lusakar n’a pas payé 56,1 millions de dollars d’intérêts sur une autre obligation.

«La dette a vraiment atteint des niveaux insoutenables», a déclaré Hakainde Hichilema, accusant le gouvernement d’avoir accumulé une dette astronomique en empruntant pour financer les dépenses de consommation de luxe de fonctionnaires «corrompus».

Le chef du parti United Party for National Development (UPND), « HH », comme le surnomment ses partisans, devrait affronter le président sortant Edgar Lungu. Hichilema est soutenu par les partis d’opposition et des militants ont formé une alliance baptisée «l’alliance UPND pour la Zambie que nous voulons».

Hakainde Hichilema qui avait perdu de peu la présidentielle de 2016, avait passé quatre mois en prison pour trahison après avoir contesté ce résultat. La Zambie votera le 12 août pour des élections présidentielles et législatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.