Tunisie: Les médecins hospitaliers observent une grève de trois jours

Des médecins tunisiens du secteur public observent une grève de trois jours de lundi à mercredi, pour réclamer le paiement de primes de risque, perturbant temporairement la vaccination dans certains centres Covid-19.

Les grévistes réclament le paiement d’une prime pour les médecins qui sont sur le front contre le Covid-19. Le gouvernement a mis en place une telle prime pour le personnel médical, mais pas pour les médecins, a indiqué Noureddine Ben Abdellah, secrétaire général du Syndicat des médecins et dentistes et pharmaciens du public, rattaché à la centrale UGTT.

Le syndicat réclame également l’embauche de médecins vacataires mobilisés pour faire face au Covid, et proteste contre le changement de statut des médecins généralistes.

Le ministère a appelé dimanche soir à reprendre les négociations, soulignant que durant ces trois jours, il était prévu de vacciner 40.000 personnes inscrites sur sa plateforme E-vax.

Le syndicat a rétorqué dans un communiqué que l’éventuelle perturbation de la vaccination n’aurait «pas de conséquences graves», alors que le ministère de la Santé fait état de perturbations au niveau de plusieurs centres de vaccination.

Le Tunisie fait en outre face depuis mars 2020, à une croissance inédite du nombre des cas d’hospitalisations pour le Covid-19, atteignant ces derniers jours, la moyenne de 500 patients admis en soins intensifs, d’où les craintes d’une pénurie d’oxygène.

Le pays a enregistré quelque 311.000 cas de coronavirus confirmés, dont plus de 10.800 décès, sur une population de 12 millions d’habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.