Publié Le : ven, Fév 19th, 2021

Impact de la Covid-19 : Le Nigeria met fin plus tôt que prévu à la récession

Le Nigeria n’est plus en récession, grâce à un léger taux de croissance de l’économie du pays le plus peuplé d’Afrique à la fin de l’année 2020, d’après les statistiques officielles publiées jeudi.

«Le Produit intérieur brut (PIB) du Nigeria a crû de 0,11% (…) au 4e trimestre 2020, le premier des trois derniers trimestres en date à enregistrer une croissance positive», a annoncé jeudi le Bureau national des Statistiques. Le PIB nigérian s’était contracté respectivement de 6% et 3,62% au 2e et 3e trimestres 2020.

Frappé par la pandémie de Covid-19 et par la chute des prix du pétrole l’an dernier, l’économie nigériane était entrée en récession au troisième trimestre 2020, pour la deuxième fois en quatre ans.

Le ministre nigérian des Finances Zainab Ahmed avait alors prédit une sortie de récession pour le 1er trimestre 2021, mais les dernières données montrent une reprise plus précoce qu’anticipé.

«Bien que faible, la croissance positive reflète la reprise graduelle des activités économiques après l’assouplissement des restrictions de mouvement » mises en place pour lutter contre la propagation du coronavirus, souligne le Bureau des Statistiques.

La Banque mondiale a averti en juin 2020, que l’impact de la pandémie de Covid-19, couplé à la chute des prix du pétrole, était susceptible de faire plonger le Nigeria dans sa pire récession en quatre décennies.

Selon un document du Fonds Monétaire International (FMI) publié récemment, la crise économique du Nigeria aggravée par le coronavirus a eu des impacts importants sur le taux de chômage dans ce pays. Le FMI suggère à Abuja créer jusqu’à 5 millions d’emplois par an pendant la prochaine décennie pour endiguer le chômage.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>