Publié Le : ven, Jan 8th, 2021

Covid-19 au Sénégal: Nuit d’incidents à Dakar à nouveau sous couvre-feu  

Dakar a été le théâtre dans la nuit de mercredi à jeudi de manifestations de contestation contre le couvre-feu remis en vigueur dans la soirée devant une progression du Covid-19.

Un couvre-feu a été rétabli depuis mercredi soir de 21H00 à 5H00 GMT dans les régions de Dakar et Thiès qui concentrent presque 90% des cas de contamination par le coronavirus selon les autorités. Le Conseil des ministres a justifié mercredi soir ces mesures par «une augmentation fulgurante des contaminations, des cas sévères, des cas graves et du nombre de décès».

Malgré ces explications, des groupes de jeunes ont brûlé des pneus, dressé des barricades et lancé des projectiles sur les forces de l’ordre qui ont riposté par des tirs de gaz lacrymogène dans le quartier de Ngor. Des incidents ont été rapportés dans d’autres quartiers de la capitale sénégalaise comme la Médina ou Yoff et dans sa banlieue, à Pikine, Guédiawaye ou Thiaroye.

Les populations «ont observé la mesure» de couvre-feu, a dit le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Abdoulaye Diome, minimisant les incidents. «Il y a eu quelques manifestations et après quelques interventions (des forces de l’ordre), l’ordre a été rétabli ».

L’épidémie met sous tension le système sanitaire du Sénégal. Elle a aussi durement affecté l’économie d’un pays. Le rétablissement du couvre-feu inquiète une partie de la population, en particulier celle, ultra-majoritaire, qui vit en travaillant dans l’économie dite informelle.

Le président sénégalais a justifié le rétablissement du couvre-feu en invoquant la recrudescence des cas et le «relâchement général» observé. Il avait dit suivre les recommandations des médecins. Le président sénégalais n’a pas fixé d’échéance pour passer à la vaccination mais a dit avoir demandé qu’une «stratégie de vaccination soit proposée dans les meilleurs délais».

C’est la deuxième fois que le Sénégal décrète un état d’urgence depuis le début de la pandémie : celui annoncé en mars dernier avait été levé fin juin. Après un recul ces derniers mois, le ministère de la Santé avait noté une stabilisation de la situation, mais en décembre, retour en arrière. Les chiffres sont repartis à la hausse. Le Sénégal a déclaré plus de 20.000 cas de contamination et 438 décès.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>