Les experts de l’ONU recommandent le maintien de l’embargo sur les au Soudan du sud

Le comité des experts de l’ONU chargé du contrôle des sanctions imposées au Soudan du Sud, a recommandé le maintien de l’embargo sur les armes imposé à ce pays depuis 2018.

Dans un rapport publié mardi, les experts demandent aussi que le Conseil de sécurité, qui doit se pencher en décembre sur les dispositions coercitives à l’égard du Soudan du Sud, «prenne des mesures pour faire en sorte qu’il (l’embargo) soit mieux appliqué».

«Le réapprovisionnement en armes et en munitions des forces de sécurité gouvernementales ou des groupes armés non étatiques (…) ferait peser une menace supplémentaire sur les civils et mettrait en péril la paix et la sécurité au Soudan du Sud», soulignent les experts dans leur rapport.

Les experts de l’ONU notent que la mise en œuvre de l’accord de 2018 «est pratiquement au point mort» et le gouvernement a de moins en moins de moyens financiers pour le concrétiser, affirment aussi les experts de l’ONU.

Ils réclament aussi l’imposition de «sanctions ciblées aux chefs militaires qui ont fait obstacle aux activités des missions de maintien de la paix et des missions diplomatiques déployées par la communauté internationale, ainsi qu’à l’acheminement et à la distribution de l’aide humanitaire».

Le Soudan du Sud a été le théâtre pendant six ans d’une guerre civile qui a fait quelque 380.000 victimes et qui s’est officiellement terminée par la création en février dernier d’un Gouvernement d’union nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.