Publié Le : mar, Nov 17th, 2020

Ethiopie: Le président Museveni réclame des négociations dans le conflit au Tigré

Le président de l’Ouganda, Yoweri Museveni a réclamé lundi des négociations pour un retour à la paix en Ethiopie, dont les forces armées du gouvernement central livrent depuis le 4 novembre dernier, une bataille aux indépendantistes de la région du Tigré.

Le président ougandais Yoweri Museveni a eu lundi une réunion avec le vice-Premier ministre éthiopien, Demeke Mekonnen Hassen, au cours de laquelle il a appelé à des négociations pour que cesse le conflit en cours entre l’armée fédérale éthiopienne et les forces de la région dissidente du Tigré, lit-on sur le compte Twitter du chef de l’État ougandais.

«Notre discussion a porté sur les questions de paix et de sécurité auxquelles est actuellement confrontée l’Éthiopie», indique Yoweri Museveni, à l’issue de sa rencontre à Gulu, dans le nord de l’Ouganda, avec Demeke Mekonnen Hassen, également ministre des Affaires étrangères. «Il faut qu’il y ait des négociations et que le conflit s’arrête», a insisté le président Yoweri Museveni.

A la tête de cette région du Nord de l’Ethiopie, le Front de libération des Peuples du Tigré (TPLF) a tiré samedi dernier, plusieurs «roquettes» sur Asmara, la capitale de l’Erythrée voisine, en accusant les autorités érythréennes de prêter main-forte militairement à l’armée fédérale éthiopienne, dans la région du Tigré.

La veille, le TPLF avait aussi tiré des « missiles » sur deux aéroports de la région éthiopienne voisine d’Amhara. Cette escalade hors du Tigré renforce les craintes que la guerre se transforme en un conflit incontrôlable en Ethiopie et déstabilise toute la région de la Corne de l’Afrique.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>