Guinée : Les médiateurs demandent la levée du blocus imposé au domicile de Cellou Dalein Diallo 

La médiation internationale en Guinée a «exhorté» mardi les autorités guinéennes «à lever (le) dispositif» de sécurité qui empêche l’accès au domicile du chef de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, et au siège de son parti, après huit jours de violences qui ont suivi la réélection contestée du président sortant Alpha Condé.

La mission des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), de l’Union africaine (UA) et de l’ONU «exhorte» dans un communiqué « les autorités guinéennes à lever ce dispositif dans la perspective d’un dialogue inclusif», au lendemain d’une rencontre avec M. Diallo à son domicile, où il affirme être séquestré depuis plusieurs jours par les forces de l’ordre.

Diallo, est crédité de 33,5% des votes, selon les résultats provisoires annoncés samedi dernier par la Commission électorale (Céni), contre 59,5% pour le président sortant Alpha Condé.

Pour Nadia Nahman, la directrice de Cabinet de Cellou Dalein Diallo, il s’agit là d’une «falsification massive» des véritables résultats de l’élection présidentielle en Guinée.

Convaincu d’avoir remporté «au premier tour» du scrutin présidentiel du 18 octobre 2020, le camp de Cellou Dalein Diallo affirme être déterminé à ne se laisser voler la «victoire», à un moment où les résultats partiels, proclamés par la Commission électorale donnent déjà la majorité au président sortant Alpha Condé qui brigue un troisième mandat.

Le chef de l’opposition a confirmé lundi son intention d’introduire un recours contre ces résultats, entachés selon lui de fraudes massives, devant la Cour constitutionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.