La rwandaise Louise Mushikiwabo au Liban pour promouvoir sa candidature à l’OIF

La ministre rwandaise des Affaires étrangères et de la Coopération, Louise Mushikiwabo est arrivée dimanche à Beyrouth, la capitale du Liban, pour promouvoir sa candidature au poste de Secrétaire exécutive de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), rapporte la presse locale.

Louise Mushikiwabo mettra à profit cette visite officielle de deux jours pour rencontrer les responsables libanais dans le but de se présenter et de leur exposer ses projets pour l’OIF, selon l’Agence nationale de l’information (NNA).

Mme Mushikiwabo devrait rencontrer le président de la Chambre des députés, Nabih Berri, le Premier ministre désigné, Saad Hariri, et le ministre par intérim des Affaires étrangères, Gebran Bassil.

Les  dirigeants de l’Union africaine ont officiellement décidé de soutenir la candidature du Rwanda pour diriger la Francophonie, lors de leur dernier sommet  début juillet à Nouakchott, en Mauritanie.

« Nous avons adopté la candidature (….) de Louise Mushikiwabo (chef de la diplomatie rwandaise) au poste de secrétaire général » de la Francophonie », avait déclaré le président namibien, Hage Geingob.

La Francophonie s’était invitée à ce sommet avec la candidature du Rwanda pour diriger l’organisation, après quatre ans de mandat de la Canadienne Michaëlle Jean, candidate à sa propre succession en octobre.

L’OIF, qui s’intéresse principalement à la jeunesse et à son rôle dans la révolution technologique actuelle, a été créée en 1970 pour incarner la solidarité active qui unit ses 75 Etats et gouvernements membres.

Ces nations représentent plus d’un tiers des Etats membres des Nations unies, et rassemblent une population de plus de 890 millions de personnes, dont 220 millions de francophones.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.