RDC: Un policier condamné « à perpétuité » après avoir tué un manifestant lors des marches contre Kabila

Au cours d’un procès en flagrance, la justice congolaise a condamné lundi un policier « à la prison à perpétuité » pour avoir tué dimanche un manifestant anti-Kabila à Mbandaka, dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo.

« L’agent de police Agbe Obeid est condamné à la prison à perpétuité pour avoir tiré à balle réelle et à bout portant sur Éric Boloko, le dimanche 25 février à Mbandaka », a affirmé un responsable du greffe du tribunal militaire de la garnison de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Équateur.

La police de la ville de Kinshasa a aussi annoncé dans un communiqué avoir arrêté le policier qui a tiré sur Rossy Mukendi, un activiste du mouvement « Collectif 2016″, tué à Kinshasa lors de la troisième marche de Comité Laïc de Coordination, un collectif d’intellectuels proche de l’Église catholique, dimanche 25 février.

L’épiscopat congolais, les Nations unies et la police ont déclaré qu’au moins deux personnes avaient été tuées lors de cette troisième marche de fidèles catholiques, qui demandent au président Joseph Kabila, dont le mandat a expiré depuis fin décembre 2016, de déclarer officiellement qu’il ne sera pas candidat à la future présidentielle prévue le 23 décembre 2018.

Mardi, le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a déploré « les pertes en vies humaines (…), les blessés et les nombreuses arrestations enregistrés à l’issue de cette marche », selon un communiqué. M. Mahamat « lance un appel aux autorités congolaises afin qu’elles fassent rapidement la lumière sur les évènements survenus » dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.