Sahara : Mohammed VI écarte tout règlement en dehors de la souveraineté «pleine et entière du Maroc»

Le Roi Mohammed VI a affirmé, ce lundi, que le règlement de la question du Sahara ne peut se faire « en dehors de la souveraineté pleine et entière du Maroc » sur ce territoire.

Dans un discours prononcé à l’occasion du 42ème anniversaire de la Marche verte (6 novembre 1975), le souverain chérifien a réaffirmé qu’«aucun règlement de l’affaire du Sahara n’est possible en dehors de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara, et en dehors de l’Initiative d’autonomie, dont la communauté internationale a reconnu le sérieux et la crédibilité».

En revanche, le Maroc, a-t-il assuré, maintient «l’engagement qu’il a fait d’adhérer à la dynamique actuelle voulue par le Secrétaire général de l’ONU et à coopérer avec son Envoyé Personnel». Cet engagement sera tenu «tant que seront respectés les principes et les fondamentaux de la position marocaine, a-t-il affirmé, car le problème n’est pas tant de « trouver une solution à cette affaire, mais plutôt d’arriver à définir le processus à suivre pour y parvenir».

Pour le Roi Mohammed VI, «il appartient, donc, aux parties à l’origine de ce conflit monté de toutes pièces, d’assumer pleinement leur responsabilité dans la recherche d’un règlement définitif».

Le Souverain a en outre, opposé un refus catégorique à tout «dépassement», ou toute tentative de «porter atteinte aux droits légitimes du Maroc et à ses intérêts supérieurs», à toute proposition «obsolète» visant à écarter le plan de règlement des paramètres référentiels retenus, et à l’insertion abusive d’autres sujets, lesquels sont traités par des institutions compétentes.

Par ailleurs, le Maroc poursuivra l’action engagée pour stimuler le développement de ses provinces du Sud et assurer à leur population les conditions d’une vie libre et digne, à travers la mise en œuvre de la régionalisation avancée, ce qui devrait permettre aux habitants de la région du Sahara d’assurer la gestion démocratique de leurs affaires et de contribuer au développement de leur région, a souligne le Roi du Maroc.

«Les projets que nous avons lancés et ceux que nous allons mettre en chantier, vont permettre au Sahara marocain de se positionner comme un pôle économique intégré. Appelé à servir de trait d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine, il s’affirmera comme une plaque-tournante pour les relations entre les pays de la région», a assuré le Roi Mohammed VI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.