Election-Kenya : Le parti du président remporte aussi la bataille des gouverneurs

Vainqueur de la présidentielle, le parti au pouvoir Jubilée et ses alliés ont aussi ravi à l’opposition un nombre important de postes de gouverneur, selon les résultats publiés  par la Commission électorale.

Sur un total de 47 postes de gouverneur, Jubilée et ses alliés ont remporté 27 dont le très convoité comté de la capitale Nairobi, gouverné ces quatre dernières années par l’opposition. Outre Nairobi, Jubilée a également pris quatre comtés à l’opposition dans le nord-est du Kenya. L’opposition a toutefois facilement conservé la ville portuaire de Mombasa, deuxième du pays. Elle conteste aussi la victoire du candidat du parti au pouvoir dans la capitale Nairobi, au même titre que 19 autres candidats à travers le pays.

La coalition d’opposition réunie sous la barrière Nasa et ses partis associés s’en sort avec 17 comtés. Alors qu’en 2013, lorsque le poste de gouverneur avait été mis en jeu pour la première fois à la faveur d’une décentralisation du pouvoir prévue par la Constitution de 2010, les partis de l’opposition avaient remporté 28 postes de gouverneurs, contre 19 pour la coalition Jubilee.

Pour cette échéance, les candidats indépendants remportent 2 comtés. A noter aussi l’élection de trois femmes au poste de gouverneur, une première dans l’histoire de ce pays.

Le calme est revenu dans les bidonvilles de Nairobi et Kisumu après plusieurs jours de tensions qui ont suivi l’annonce des résultats de la présidentielle donnant Uhuru Kenyatta vainqueur avec plus de 54% des voix. Dimanche, Raila Odinga avait appelé ses partisans à se mettre en grève hier lundi, en attendant une nouvelle déclaration, ce mardi, durant laquelle il devrait annoncer à ses partisans la marche à suivre.

Mais l’appel à la grève a été très moyennement suivi, même dans les bidonvilles majoritairement favorables au candidat de l’opposition. Selon un bilan de la Croix Rouge kenyane, les violences post-électorales ont fait 9 morts à Nairobi, principalement dans les bidonvilles de Kibera et Matharé, à Kisumu et 117 blessés dans tout le pays dont 108 blessés graves.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.