Maroc : Le Premier ministre désigné entame les négociations pour former son gouvernement

Le nouveau Premier ministre marocain, Saâd Eddine El Othmani a entamé ce mardi, des négociations avec les principaux partis représentés au Parlement en vue de former un nouveau gouvernement et sortir de cinq mois d’impasse.

Saad-Eddine El Othmani, Numéro 2 du Parti Justice et développement (PJD) grand vainqueur des législatives du 7 octobre 2016, a été nommé le vendredi 17 mars, par le roi Mohammed VI qui a entretemps remercié deux jours plus tôt, le chef du PJD, Abdelilah Benkirane qui a échoué dans cette mission pour laquelle il avait été désigné il y a près de cinq mois.

El Othmani s’est entretenu ce mardi, avec des dirigeants du Parti de l’Istiqlal (PI), troisième force politique du pays, aujourd’hui fragilisé par des déclarations controversées de son patron Hamid Chabat. Les dirigeants du PI  ont réitéré devant la presse, leur volonté de participer à un gouvernement conduit par le PJD.

Au courant de la même journée, le chef du gouvernement désigné a rencontré Aziz Akhannouch, devenu incontournable depuis qu’il a été porté à la tête du Rassemblement national des indépendants (RNI), un parti libéral composé surtout de notables et de technocrates. Lui aussi a exprimé sa volonté de faire partie du prochain gouvernement.

El Othmani qui a également reçu les leaders du Mouvement populaire (MP), du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), devait avoir des consultations avec les dirigeants du Parti authenticité et modernité (PAM), arrivé en deuxième position lors du scrutin d’octobre 2016.

Selon la presse locale, le Roi Mohammed VI a accordé à Saâd Eddine El Othmani, un délai de 15 jours pour former son Gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.