Le gouvernement ivoirien et les syndicats de la fonction publique proches d’un accord sur les arriérés

Après plusieurs mois de négociations, le gouvernement ivoirien et les syndicalistes de la fonction publique sont sur le point de conclure un accord sur question du stock des arriérés de salaire, chiffré à plus de 249 milliards de francs CFA.

A l’issue du conseil des ministres mercredi, le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, a indiqué que « les discussions avancent bien», assurant «pouvoir annoncer un accord dans les prochains jours».

Au lendemain d’une réunion en présence du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, le président de la plateforme nationale des syndicats des organisations professionnelles du secteur public, Théodore Gnagna Zadi a également déclaré que «le gouvernement s’est engagé à purger la dette envers les fonctionnaires par tranches, selon un calendrier de paiement qui débutera dès 2018 et selon ses capacités de paiement».

«Je pense que dans les jours à venir, officiellement, toutes les clauses de l’accord seront dévoilées», avait-il expliqué.

Alors que les syndicats réclamaient le paiement des arriérés sur trois ou quatre ans, « pour l’instant, le gouvernement fait d’autres propositions », précise Théodore Gnagna Zadi. Mais « ce qu’il faut retenir, c’est qu’il s’engage à payer », rassure-t-il.

En janvier, les syndicats de la fonction publique avaient déclenché trois semaines de grève qui avait fortement perturbé l’administration, pour protester contre la réforme des retraites, mais aussi pour exiger le paiement du stock des arriérés de salaires.

Malgré l’obtention de plusieurs avancées, les négociations butaient depuis des mois sur la question du stock des arriérés de salaire.

Si les deux parties parviennent à s’entendre sur cette question, un accord sur «la trêve sociale» demandée par le président Alassane Ouattara, sera bientôt signé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.