Les Ivoiriens rendent hommage à Papa Wemba à Anoumabo un an après sa mort

La place du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) a été rebaptisée ce lundi «place Papa Wemba», au cours de la journée d’hommage rendue à l’artiste Papa Wemba, décédé il y a un an sur scène.

Cet hommage a été rendu, en présence des membres de sa famille et de nombreuses personnalités politiques et administratives dont les ministres congolais et ivoiriens de la culture.

« Aussi longtemps que la bonne musique guidera la vie des mélomanes et récupérera la cadence de notre société, Papa Wemba restera toujours en vie », a déclaré le ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman.

Quant à son homologue de la République démocratique du Congo (RDC), Sylvain Maurice Mashéké, il a souhaité que le décès de Papa Wemba soit l’amorce d’une nouvelle ère de coopération culturelle plus raffermie et consolidée entre la Côte d’Ivoire et la RDC.

Le ministre congolais a également traduit la reconnaissance du peuple congolais au gouvernement et au peuple ivoiriens pour leur soutien indéfectible qu’ils ne cessent de manifester à l’endroit de la RDC.

Le commissaire général du FEMUA, Salif Traoré dit ‘Asalfo’ (lead vocal du groupe Magic system) a déclaré très émus, que Papa Wemba lègue un héritage culturel colossal que les artistes africains et d’ailleurs, se doivent d’assumer.

Plusieurs temps forts ont marqué cette cérémonie d’hommage, notamment le défilé des membres de la société des ambianceurs et des personnes élégantes (SAPE), mouvement de modes vestimentaires et de boucans créé par Papa Wemba et le concert de l’orchestre ‘Viva la musica’.

Les ministres de la Culture de l’Union africaine (UA) ont décrété le 24 avril, « journée africaine de la musique », en hommage à feu Papa Wemba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.