Création en Gambie d’une commission d’enquête sur les disparitions sous Jammeh

La Gambie a célébré samedi au stade de l’Indépendance à Bakau, près de Banjul l’anniversaire de son indépendance et l’investiture de son président Adama Barrow qui a annoncé devant des milliers de personnes, la libération de tous les détenus sans jugement dans le pays et la mise en place d’une commission d’enquête sur les disparitions sous le régime de l’ex-président Yahya Jammeh.

En présence de Dawda Jawara, premier président de la Gambie indépendante, de 1965 jusqu’au coup d’Etat de 1994 qui a porté Jammeh au pouvoir et de plusieurs dirigeants africains,  Barrow, 51 ans, a déclaré que « des instructions ont déjà été données pour que tous ceux qui sont détenus sans jugement soient libérés ».

Le président a également annoncé la mise sur pied d’une « commission d’enquête sur les disparitions » sous le régime de son prédécesseur, Yahya Jammeh qui a dirigé le pays pendant 22 ans. Ce dernier est accusé par des ONG gambiennes et internationales, d’avoir permis de graves violations des droits de l’Homme.

Barrow a précisé qu’une «commission chargée des droits de l’homme sera installée sans délai pour compléter les initiatives du ministre de la Justice ».

Rentré en Gambie le 26 janvier, le candidat de l’opposition Barrow a de nouveau prêté serment, cette fois-ci devant le président de la Cour suprême, le juge Hassan Bubacar Jallow.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.