RDC : Décès de Etienne Tshisekedi l’opposant historique

L’opposant historique de la République démocratique du Congo (RDC),  Etienne Tshisekedi est décédé ce mercredi dans la clinique privée Sainte-Elisabeth de  Bruxelles, à l’âge de 84 ans, suite à une maladie.

L’annonce de son décès a été confirmée par Bruno Tshibala, secrétaire général adjoint de l’UDPS son parti, et par Felix Tshisekedi, le fils de l’opposant.

« Il est parti consulter son médecin à Bruxelles où il était suivi. Les premiers examens étaient bons mais d’une manière surprenante, il a succombé. Je confirme que le président de l’UDPS a rendu l’âme », a déclaré Tshibala.

Le sphinx de Limete a été emporté par une embolie pulmonaire. Rentré à Kinshasa fin juillet 2016, après un long séjour à Bruxelles, notamment pour des raisons de santé, l’opposant historique congolais avait à nouveau été contraint de quitter le pays le 24 janvier à bord d’un jet privé.

« La mort d’un grand leader de la trempe du président Tshisekedi ne pourra avoir qu’un grand impact sur les tractations pour parvenir à finaliser l’accord du 31 décembre 2016 et l’avenir du pays », estime Tshibala, également porte-parole du Rassemblement, une coalition de l’opposition fondée par le défunt Tshisekedi.

A la tête du Rassemblement, principal regroupement de l’opposition congolaise, Étienne Tshisekedi avait été désigné pour diriger le Conseil national de suivi de l’accord politique (CNSA),  conclu le 31 décembre 2016 entre les différentes plate-formes de l’opposition et la Majorité présidentielle (MP).

Malade et affaibli, il n’avait pas pu attendre son installation effective à ce poste, programmée le 26 février. Étienne Tshisekedi n’aura finalement pas eu le temps de relever l’ultime défi de sa riche carrière politique, à savoir être élu à la tête de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.