Côte d’Ivoire : Coulibaly forme un nouveau gouvernement restreint

Nommé à la veille, le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a formé un nouveau gouvernement restreint où plusieurs ministères ont été fusionnés, et qui est composé de 28 membres.

Si la plupart des grands ministères restent inchangés, la nouvelle équipe est plus restreinte que la précédente, elle compte 28 ministres et un secrétaire d’Etat, contre 36 membres dans le précédent cabinet.

On note également que plusieurs poids-lourds quittent l’équipe gouvernementale. Parmi les sortants, au nombre de 14, Adama Toungara, ancien ministre du pétrole et de l’Energie qui fait sans doute les frais de la crise sociale générée dans la deuxième moitié de 2016, par l’augmentation des tarifs de l’électricité.

Les ministres Affoussiatta Bamba-Lamine (Communication, ancienne porte-parole de la rébellion), et Allah Kouadio Remy qui sont également parmi les partants, suite sûrement à leurs échecs aux législatives de décembre 2016.

Cependant, Alain-Richard Donwahi, le ministre auprès de la présidence chargé de la Défense, reste en fonction après les mutineries qui ont secoué le pays la semaine dernière. Il devrait poursuivre les négociations avec les mutins ce vendredi à Bouaké.

Les ministres de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, de la Justice, Sansan Kambile, de l’Education nationale, Kandia Camara, des Mines et de l’Industrie, Jean-Claude Brou restent en place au terme de ce remaniement.

Sept personnalités font leur entrée dont Thierry Tanoh, technocrate ancien banquier proche conseiller du président Ouattara nommé au Pétrole et Souleymane Diarrassouba, patron des banquiers ivoiriens, à l’Artisanat et PME.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.