Washington souhaite imposer au Soudan du Sud un embargo sur les armes

L’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU à New-York, Samantha Power a estimé lundi «extrêmement important de voter» une résolution sur l’instauration d’un embargo sur les armes au Soudan du Sud, ravagé par une guerre civile depuis 2013.

Samantha Power s’exprimait avant la tenue d’une réunion qui doit se tenir à huis-clos sur la crise sud-soudanaise qui est entrée dans sa quatrième année consécutive.

A la suite d’un avertissement lancé le mois dernier devant le Conseil de sécurité, le Conseiller spécial de l’ONU sur la prévention du génocide, Adama Dieng qui affirmait avoir constaté dans le pays « tous les signes qui montrent que la haine ethnique et le ciblage des civils peuvent déboucher sur un génocide si rien n’est fait’’, les Etats-Unis avaient présenté une résolution destinée à endiguer le flot des armes arrivant dans le pays.

La France et le Royaume-Uni sont favorables à un embargo sur les armes au Soudan du Sud, un avis non partagé par la Russie et la Chine ainsi que le Japon, membre non permanent du Conseil, qui a déployé des Casques bleus au Soudan du Sud.

Malgré ces obstacles, Mme Power a révélé que son pays allait «soumettre cette résolution au vote », soulignant que «les pays vont devoir lever leur main et décider de leur position sur des questions de vie ou de mort concernant la population du Soudan du Sud ».

La proposition américaine prévoit l’interdiction pendant un an de toute vente d’armes, de munitions, de véhicules et d’équipements militaires au Soudans du Sud.

La crise qui touche la plus jeune nation du monde a fait plusieurs dizaines de milliers de morts et plus de 2,5 millions de déplacés. Le pays est devenu indépendant en 2011, à la faveur d’un fort soutien des Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.