Le Kenya lance une nouvelle politique agricole

agri-kenyaLe Kenya vient de lancer une politique nationale de gestion des sols arables afin de contribuer à la mise en place d’une gestion durable des ressources, a déclaré ce lundi le ministre kenyan de l’Agriculture, du Bétail et de l’Économie marine, Willy Bett.

Il s’agit d’une politique visant à renforcer la sensibilisation sur l’importance des sols et leur utilité pour la société, a souligné le ministre Bett, précisant que cette politique définit des mesures et directives que le gouvernement et les autres parties prenantes devraient adopter pour parvenir à un développement optimal de ce secteur, et à partir desquelles les lois régissant son administration et sa gestion devraient être formulées.

« Nous avons hâte d’intégrer toutes les parties prenantes pour réaliser une meilleure protection des sols, considérant que les agriculteurs kenyans ne dégagent actuellement que 25% à peine de leur rendement potentiel », a déclaré Bett lors de la cérémonie de lancement de cette initiative.

Les nombreuses fonctions des sols nécessitent un partenariat et une coordination entre les partenaires car beaucoup d’industries dépendent d’une utilisation durable des sols.

Les études réalisées ont montré que les sols kenyans sont en général en mauvais état et se dégradent en raison des changements climatiques, de l’érosion des sols et de la perte de fertilité des sols. Ces sols perdent rapidement leur capacité à fournir les micronutriments et macronutriments dans des montants, formes et proportions nécessaires pour une croissance optimale des plantes.

« Nous devons nous préparer aux défis à venir en renforçant la capacité des sols à s’adapter aux pressions dans le cadre des changements climatiques », a déclaré le ministre.

Cette politique fournit des instructions sur la manière dont les sols arables doivent être gérés pour augmenter la production et la productivité agricole tout en préservant l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.